Belgique : ce môme qui pisse adoré des Bruxellois

Bruxelles

Bruxelles, sa Grand-Place, son Manneken Pis

Il est en train d’uriner, fait à peine plus de 50 cm de haut et se situe au croisement de deux rues, celles de l’Etuve et du Chêne. Pourtant, c’est un des symboles d’une des plus belles capitales d’Europe. Lui, c’est le Manneken-Pis, « le garçon en train de pisser », situé en plein cœur de Bruxelles, à deux pas de la Grand-Place. Il s’agit en fait d’une fontaine en bronze, qui attire les touristes du monde entier. Le Manneken-Pis est surtout très cher au cœur des Bruxellois qui reconnaissent en lui leur côté frondeur, indépendant d’esprit et espiègle.

Les 1000 vies du Manneken-Pis

Le Manneken Pis

Le Manneken Pis

A son propos, les légendes les plus improbables circulent. Une des plus connues rapporte qu’une sorcière habitant à l’emplacement de la statuette aurait ensorcelé un enfant qui faisait pipi sur son trottoir et l’aurait condamné à répéter ce geste pendant plusieurs siècles. Pour alléger la peine du gamin, les Bruxellois décidèrent de le remplacer par une statuette en pierre !

En tout cas, il est difficile de déterminer avec exactitude son origine. Au  XIVe siècle, il semblerait qu’une statuette en pierre se trouvait au même endroit et se nommait « Juliaenekensborre » ou fontaine du « Petit Julien ». Elle  jouait un rôle très important puisqu’elle approvisionnait les habitants du quartier en eau potable.

En 1619, les autorités de la ville ont commandé à Jérôme Duquesnoy père une statue en bronze. On y ajouta deux bassins et, en 1770, une niche vint compléter l’ensemble.

La Jeanneke-Pis, pendant féminin du Manneken-Pis

La Jeanneke Pis

La Jeanneke Pis

En tout cas, la petite statue a une histoire tortueuse ! Elle fut notamment cachée par les habitants lors du bombardement de Bruxelles en 1695 par les troupes de Louis XIV, puis replacée triomphalement sur son socle. Elle fut enlevée par des soldats anglais en 1745. Volée par un forçat gracié en 1817.  Dérobée encore deux fois dans les années 1960. Brisé. Reconstruite. Aujourd’hui, Bruxelles ne serait pas Bruxelles sans son « môme qui pisse ».

Si le Manneken-Pis a déjà vécu plusieurs vies, son pendant féminin, la Jeanneke-Pis, sculpture en bronze d’une petite fille nue accroupie en train d’uriner, n’a été réalisé qu’en 1985. Se situant impasse de la Fidélité, toujours à Bruxelles, elle n’a cependant pas encore atteint la célébrité de son homologue masculin !

Date du reportage : janvier 2009

Recherches qui ont permis de trouver cet article :

    les fill qui pise, bonhomme qui pisse bruxelles, le mac en pisse, le meniquinpise, man qui pisse

Audrey Desfève

Journaliste web née le 26/11/1985. Après avoir été journaliste en presse quotidienne régionale (au Progrès puis au Journal de Saône-et-Loire), je suis aujourd'hui rédactrice web. Retrouvez-moi aussi sur DeLyonEnLarge.com

3 commentaires

  1. Ping :Amsterdam : les coffee-shops partent en fumée | Caraporters

  2. Ping :Bruxelles : découvrez le Centre Belge de la bande dessinée

  3. Ping :Angleterre : mon baptême du feu au GP de Formule 1 de Silverstone - Caraporters

Laisser un commentaire