Brésil : le string, roi des plages de Rio

Chaque jour dès 17 heures, la ville exubérante de Rio de Janeiro pousse inéluctablement les Cariocas vers ses 36 km de plage. Sur Ipanema, la plus belle d’entre toutes, les baigneurs se regroupent par affinité : le poste de la jeunesse dorée, des familles, celui des sportifs, des surfeurs, des homosexuels (où vont également les femmes seules)… Mais si la société brésilienne cultive l’entre soi, un dénominateur commun transcende toutes les différences sociales : à Rio toutes les femmes portent le string, le fio dental (littéralement fil dentaire).

Les modes passent, le string reste

Body string, tanga brésilien, string ficelle …Ce morceau de tissu coincé entre des milliers de fesses métissées participe au culte du corps tant célébré chez les Cariocas. Années après années, les modes passent, le string reste au point de devenir un des attributs essentiels de la vague touristique qui submerge la ville depuis les années 70. Par contre, aucune fille de Rio n’oserait le topless, il est de toute façon interdit sur toutes les plages brésiliennes. Le soutien-gorge marque la frontière entre la bienséance et la tenue dépravée, le sein-nu étant apparenté à l’épisode sombre de l’esclavage.

La culotte, signe distinctif de… la touriste !

Même lorsque l’aide précieuse de la chirurgie esthétique n’est pas au rendez-vous, les fessiers s’exhibent coûte que coûte, qu’ils soient gras ou bodybuildés, galbés ou rondouillards, fermes ou boudinés, maigrichons ou parfaitement roulés, blancs, noirs, brûlés de soleil…

Et quand une culotte de maillot de bain fait irruption dans ce paysage bardé de fils dentaires, c’est qu’elle n’appartient pas à une Brésilienne… mais à une touriste !

Comparer les prix des hôtels et billets d'avion pour le Brésil

Recherches qui ont permis de trouver cet article :

    string plage, string a la plage, bresilienne a la plage, yhs-fullyhosted_003, plage bresil string, photo femme en string, femme brésilienne en string

Marion Giouse

Journaliste au Journal de Saône-et-Loire née le 16/07/1984.

6 commentaires

  1. Sujet audacieux et hypnotisant.

    • Merci. C’est très surprenant, et c’est une coutume qui ne devrait pas franchir l’Atlantique dans l’immédiat, question de culture.

  2. jolie prose, joli imaginaire, jolie réalité ! Bel article !!

  3. Ping :Uruguay, le carnaval en deux étapes | Caraporters

  4. C’est un article qui me parait amusant! Surtout le fait que les étrangers sont généralement ceux que l’on reconnait avec les tenues de bain qu’ils mettent: ils restent plus couverts!

  5. Ping :Brésil : graffs à cœur ouvert à Rio | Caraporters

Laisser un commentaire