Coral Gables : les fantômes du Biltmore Hotel

Biltmore Hotel, l'un des lieux les plus hantés des USA

Hôtel de luxe, hôpital militaire, morgue… Le Biltmore Hotel a eu une histoire mouvementée en changeant plusieurs fois de visage en un siècle. Aujourd’hui, cet établissement prestigieux, qui a vu passer Al Capone, Johnny Weissmuller ou encore Bill Clinton, est aussi connu comme étant l’un des lieux les plus hantés des États-Unis.

Coral Gables. « The city beautiful », comme disent les Ricains. De cette ville résidentielle bien rangée située au sud de Miami, on retient ses lotissements privés, ses codes esthétiques stricts, ses (très) nombreux restaurants et magasins reconnus, la célèbre Venetian pool… Mais aussi et surtout le fameux Biltmore Hotel, qui domine fièrement la localité. Un lieu magnifique et hors norme dont les murs sont hantés d’histoires, de fêtes et de drames.

Johnny Weissmuller en maître-nageur

L’hôtel de luxe ouvre ses portes en grande pompe en 1926. À l’époque, il est plus le grand bâtiment de l’État de Floride. Très vite, il devient le point de ralliement des puissants du monde entier. Tout le gratin se presse au Biltmore : des stars d’Hollywood aux hommes politiques en passant par les gangsters les plus influents de l’époque. Franklin Roosevelt et Al Capone sont notamment passés dans ses murs. Bon, sans doute pas pour les mêmes raisons. A l’époque de la prohibition, il se raconte qu’on se marrait bien à certains étages privatisés où filles faciles, alcool, jeux et autres joyeusetés y faisaient bon ménage.

Ce qui est sûr, c’est que l’hôtel plaît. Par sa beauté, son luxe, son parc immense, ses soirées, mais aussi par sa gigantesque piscine, qui a longtemps été la plus grande piscine d’hôtel du monde. Des spectacles réguliers s’y tenaient avec des lutteurs d’alligators, des nageuses synchronisées… De belles fêtes en somme. Au rang des célébrités qui sont venues piquer une tête, on notera la présence du nageur-acteur Johnny Weissmuller dans l’équipe des maîtres-nageurs de l’hôtel. Ça, c’était avant qu’il ne devienne le célèbre Tarzan.

Parcours de golf, Biltmore Hotel, Coral Gables, Floride

Un hôpital militaire puis une morgue

Mais l’époque dorée n’a pas duré. La Seconde Guerre mondiale a conduit à la mobilisation générale et à la conversion du site en hôpital militaire. Les sols en marbre ont été recouverts et l’établissement faisait déjà moins rêver. Disons que les « invités » avaient moins de raison d’apprécier l’ambiance. Après la guerre, l’établissement devient un hôpital pour les Anciens combattants, avant de changer à nouveau de visage. Après avoir accueilli les stars, les gangsters et les blessés de guerre, le Biltmore Hotel a ensuite reçu des étudiants en devenant l’Université de l’École de médecine de Miami. Des étudiants oui. Mais aussi des cadavres. Car l’endroit servait également de morgue. Miam.

Au début des années 80, le lieu entame une nouvelle vie. La quatrième ou la cinquième selon les estimations. En 1983, la ville de Coral Gables commence en effet la restauration complète de l’hôtel. Après plusieurs années de travaux et quelques dizaines de millions de dollars dépensés, le Biltmore renaît de ses cendres en 1987 et redevient à nouveau un établissement de luxe reconnu comme un site historique aux États-Unis. Le lieu, qui possède notamment un restaurant gastronomique haut de gamme, continue d’accueillir des noms célèbres. Comme notamment Bill Clinton, qui aurait un faible pour les 18 trous du parcours de golf du Biltmore. Certaines séries et films (Les Experts à Miami par exemple) ont aussi profité des superbes décors de l’hôtel pour y tourner quelques scènes.

Des apparitions inexpliquées

Tout est bien qui finit bien, non ? Pas trop en fait. Car l’hôtel a vu passer du monde et n’a pas connu que des événements joyeux. Meurtres, suicides, soldats morts des suites de leurs blessures… Il s’en est passé des choses, entre les murs de l’imposant bâtiment.

Si bien que l’histoire chargée du lieu a apparemment laissé des traces. L’endroit a en effet été classé comme étant l’un des lieux les plus hantés des États-Unis. Contactée par notre rédaction, l’équipe de Ghostbusters n’a pas donné suite à ces rumeurs. Mais plusieurs clients ont juré avoir été témoins de manifestations mystérieuses et d’apparitions inexpliquées, notamment au 13ème étage. De quoi ne jamais oublier son passage au sein de l’inusable Biltmore Hotel…

Alors, oserez-vous réserver une chambre au Biltmore Hotel ?

Xavier Alloy

Journaliste en PQR né le 14/12/1988. A posé le pied sur quatre continents et espère ne pas en rester là !

Laisser un commentaire