De Mexico à Cancún (3/6) : sur la route des Mayas, des temples et des cactus

Puerto Escondido - Mexique

Avant toute chose, il faut le savoir, arriver à Puerto Escondido à 4 heures du matin n’est pas l’idée la plus flamboyante de l’année. Et l’un des conseils les plus sensés quand vous voyagez au jour le jour, est de bien vérifier que l’hôtel réservé la veille par Internet est ouvert 24 heures/24. Trouver porte close après un long voyage de nuit à travers les routes sinueuses et caillouteuses du Mexique peut très vite vous rendre d’humeur changeante. Et dormir sur la plage quand les vagues s’élèvent de 5 à 12 mètres selon la saison n’est pas vraiment conseillé !

Soleil, surf et marijuana à Puerto Escondido

Excepté cet aléa du direct, un passage dans cette petite ville de 25 000 habitants vaut largement le coup en se rendant sur la côte Pacifique. Fondée en 1928 pour le commerce du café, Puerto Escondido est depuis devenue un rendez-vous incontournable pour les surfeurs du monde entier grâce notamment aux vagues impressionnantes de la Playa Zicatela. Paradis des surfeurs confirmés, ce spot est cependant dangereux pour les débutants et les nageurs en raison des vagues et des courants qui tuent chaque année dans cette petite localité. Mais la localité compte bon nombre d’autres plages où il est possible de nager sans danger ou d’apprendre à glisser sans risque sur la vague.

Si vous vous baladez sur la Playa Zicatela, à quelques kilomètres du centre-ville, pensez à prendre de l’eau et de la crème solaire : le soleil est là aussi de plomb. Mais si vous avez oublié votre matériel de « survie », ne vous inquiétez pas trop. Vous serez rapidement abordés par l’un des nombreux plagistes de la zone. Il ne manquera pas de vous proposer une chaise longue, un parasol, de l’alcool puis, au fil de la discussion et si vous avez une bonne tête, un peu de marijuana ! Mais même si l’envie de partager un peu de verdure en admirant le coucher du soleil avec un local de l’étape vous tente, mieux vaut quand même refuser. La consommation de drogues est illégale au Mexique et les autorités ne rigolent pas avec ça ! En cas d’interpellation, c’est directement la case prison qui vous tendra les bras…

Si vous souhaitez ramener quelques souvenirs, un marché artisanal de nuit, pas toujours très fréquenté, se trouve près du centre-ville, le long de la plage des pêcheurs. C’est un bon endroit pour acheter bracelets colorés, coquillages et cartes postales.

À la découverte des dauphins et des baleines du Pacifique

Plus que l’observation des surfeurs en milieu hostile et l’étude du cours de la drogue, Puerto Escondido est aussi l’occasion d’apprécier la faune du Pacifique. Pour cela, quelques points d’informations proposent des sorties « plongée » ou des balades en haute mer. Du côté de la plage principale, vous pouvez aussi aller directement à la rencontre des pêcheurs qui partageront avec vous leur cœur océan… !

Bref, c’est l’option que nous avons choisie pour découvrir de façon simple dauphins, tortues et baleines qui vadrouillent souvent à quelques encablures de la côte. Pour être sûr de ne pas faire chou blanc, il vaut mieux partir en mer de novembre et avril. C’est à cette période que vous aurez le plus de chance d’apercevoir des baleines à bosse et même des requins-baleines.

Ne pas manquer la pêche en haute mer au lever du soleil

En plus d’un concours national de surf, Puerto Escondido accueille aussi un important concours de pêche. Si vous souhaitez vous aussi prendre la mer, il vous en coûtera environ 600 pesos (environ 37,50 euros) par personne pour trois heures de balade.

Pour nous, le rendez-vous est pris pour le lendemain matin, avant même le lever du soleil. Après une courte nuit et une petite attente sur la plage, nous voilà à bord d’une petite embarcation en compagnie de deux pêcheurs locaux. Avec les premières lueurs du jour, la chance est au rendez-vous. Les pêcheurs ont suivi les mouettes. Et qui dit mouettes dit poissons. Et quand les poissons sont là, les « gros affamés » ne sont jamais très loin. Très vite, l’embarcation est suivie puis entourée par une grosse trentaine de dauphins. Ils suivent, dépassent, se mettent côte à côte. La joyeuse bande va continuer son spectacle pendant près de dix minutes avant que Flipper et ses amis ne décident d’aller voir ailleurs. Mais la chance ne nous quitte pas longtemps, puisque des tortues et une baleine en profitent pour remonter à la surface non loin du bateau. Et là, sur l’embarcation, on se sent plutôt minuscule.

Après l’observation de la faune locale, les choses sérieuses commencent. Nous sommes sur une embarcation de pêcheurs et il va donc falloir ramener à manger. Mais attention, ici pas de grands filets, plutôt de petites cannes laissées à l’arrière du bateau pour pêcher à la traîne. Durant une matinée, trois beaux poissons de 2 à 3 kg chacun mordront à l’hameçon. Pas si mal, pour des débutants ! D’autant que nous aurons le plaisir de nous les faire préparer dans un restaurant de la plage et de les déguster sous les palmiers, quasiment les pieds dans l’eau.

Prochaine étape de ce voyage à travers le Mexique : la jungle du Chiapas et les temples longtemps oubliés de Palenque.

Retrouvez les autres étapes de notre voyage au Mexique :
– la capitale Mexico
– la découverte d’Oaxaca
– en route vers le Chiapas
– Chichén Itza, le joyau maya
– farniente à Cancun

Xavier Alloy

Journaliste en PQR né le 14/12/1988. A posé le pied sur quatre continents et espère ne pas en rester là !

3 commentaires

  1. Ping :Mexique - Chichen Itza : sur la route des Mayas, des temples et cactus

  2. Ping :Voyage au Mexique - Chiapas : sur la route des Mayas et des cactus

  3. Ping :Voyage au Mexique : de Mexico à Cancun

Laisser un commentaire