En Slovaquie, on conjugue vieilles pierres et cinéma

La visite d’un château en vacances, c’est souvent casse-gueule ; on ne sait jamais trop sur quoi on va tomber (et surtout si ça va nous plaire). Si les vieilles pierres vous attirent autant que le septième art, particulièrement les films de donjons et de dragons, deux châteaux devraient faire votre affaire en Slovaquie.

Posons le décor : situés dans la région de Žilina, au nord-ouest du pays, les châteaux de Strečno et d’Orava sont tous deux construits sur un piton rocheux, adossés aux petites Fátra, et surplombent tous les deux une rivère ; l’un la Váh – la plus longue rivière du pays qui se jette dans le Danube – l’autre l’Orava, comme le nom du château l’indique.

Bref, les cadres sont beaux, les points de vue aussi et les châteaux ne manquent pas d’anecdotes historiques et cinématographiques.

Coeur de Dragon au château de Strečno

Un peu d’histoire, histoire de vous présenter la bête. Le petit château de Strečno date du 14e siècle, et fait partie de l’héritage culturel slovaque.

Son emplacement lui permettait 1. d’avoir une vue imprenable sur la rivière (et de pouvoir prélever, du coup, un droit de passage) et 2. d’être quasiment imprenable (il ne l’a pas été jusqu’au milieu du 16e siècle). Trop d’ailleurs, ce qui a irrité l’Empereur Leopold qui a décidé de le faire raser, purement et simple, en 1698. Le château est resté à l’abandon pendant plus de 250 ans, avant que sa restauration ne soit entreprise, à la fin des années 70 ; il ouvrira ses portes au public en 1995.

Et un château tout neuf, ça donne envie d’y tourner des films, non ? C’est en tout cas ce que les réalisateurs de Coeur de Dragon, sorti en 1996, se sont dit.

Plusieurs scènes du film y ont été tournées – dont la scène finale –, ainsi qu’aux châteaux de Čachtice, entre Žilina et Bratislava, et au château de Spiš, plus à l’est, à proximité de Prešov.

Visitez donc le château à travers le film (on vous a calé le player où il faut pour plonger directement au coeur de l’action).

Nosferatu au château d’Orava

Nettement plus grand, le château d’Orava a également été utilisé comme décor de film, notamment pour la suite de Coeur de Dragon, sortie en 2000.

Le château a été construit en plusieurs fois ; la partie la plus ancienne remonte au 13e siècle. Les autres parties se sont ajoutées successivement, au 15e, 17e et 18e siècle, pour les parties administratives.

Le château, fait en grande partie de bois, a été ravagé par un incendie en 1800 et n’a plus jamais été occupé après. Sa restauration a été décidée dans les années 1950 ; il héberge aujourd’hui le musée d’Orava. Le bâtiment s’enroule autour du piton rocheux et offre, depuis son sommet, une vue splendide, notamment sur les petites Fátra qui se détachent au loin.

Si vous vous décidez à visiter le château, attendez-vous, à un moment ou un autre, à tomber sur Nosferatu. Le château a en effet été utilisé comme lieu de tournage du premier film de Dracula, en noir et blanc, en 1922.

Comptez environ 6 euros pour la visite des châteaux. Et si vous voulez prendre des photos ou des vidéos, vous devrez mettre la main au porte-monnaie : entre 3 et 5 euros.

Disclaimer : ce reportage a été réalisé au cours d’un voyage de presse à la demande de la région de Žilina et financé par l’Union européenne.

Geoffrey Bonnefoy

Journaliste numérique, blogueur et infatigable voyageur né le 08/02/1985. Fait dans l'hyperlocal et l'international, tavu.

Un commentaire

  1. Ping :Slovaquie : music, baby ! | Caraporters

Laisser un commentaire