Et soudain, le Liechtenstein

La petite principauté du Liechtenstein, avec sa superficie de 160,5 km², est le quatrième plus petit Etat indépendant d’Europe après le Vatican, Monaco et Saint-Marin…

Depuis les rives suisses du lac de Constance – ou Bodensee en allemand dans le texte – ou depuis Saint-Gall, trois gros quarts d’heure d’autoroute vous séparent de Vaduz et du Liechtenstein. Pendant ce court trajet, le paysage n’évolue guère et l’on a l’impression de pénétrer dans un lieu inexploré ou presque.

Coincé entre la Suisse et l’Autriche

Au milieu des Alpes, entre la Suisse et l’Autriche, le Liechtenstein ne semble effectivement pas être une destination très prisée. Du moins, pas par les touristes. Les panneaux de signalisation routière indiquant la proximité de ce pays ainsi que sa capitale n’apparaissent d’ailleurs qu’en arrivant à la frontière, si bien qu’avant de voir de ses propres yeux le mot LIECHTENSTEIN, on en vient à douter de l’existence même du pays !

Liechtenstein - Place principale de Vaduz

Liechtenstein - Place principale de Vaduz

35 000 habitants, 74 000 multinationales

Les multinationales, elles, ne semblent pas partager ce doute. Si l’on ne recensait en 2011 que 35 236 Liechtensteinois, près de 74 000 multinationales seraient effectivement implantées au Liechtenstein ! Sans forcément jouir du statut de paradis fiscal, la petite principauté a de quoi attirer, avec son taux d’impôt sur les sociétés n’excédant pas 18%… Et bien entendu, cela se ressent aussi au travers du PNB, qui culminait à plus de 110 000 dollars par habitant en 2008, soit le deuxième au monde après Monaco…

Vaduz, capitale tranquille

Liechtenstein - Horloge Rolex dans les rues de Vaduz

Liechtenstein - Horloge Rolex dans les rues de Vaduz

Comme sur le rocher monégasque, cette richesse saute rapidement aux yeux. A Vaduz, la capitale, n’espérez ainsi pas trouver une chambre d’hôtel à moins de 140-150 euros. Ni même un menu à moins de 10 euros au Mc Donald’s du coin – car oui, il y en a un. Et ne vous étonnez pas non plus de voir les horloges installées dans la rue estampillées du logo Rolex…
Si on fait rapidement le tour de Vaduz, cette petite ville de 11 000 habitants ne manque pas de charme, surplombé par le château princier du 12ème siècle, où le prince reçoit encore aujourd’hui ses invités officiels… mais que l’on ne peut visiter.

Sur la place centrale de Vaduz, le siège du gouvernement ne paie pas de mine… avec des faux-airs de simple hôtel de ville. A quelques mètres de là, le Kunstmuseum, le musée des Beaux-Arts, offre un contraste architectural assez intéressant. Et puis, et puis c’est tout. Vous vous en rendez à peine compte, mais vous avez déjà vu tout ce qu’il y avait à voir.

Alors, après avoir parcouru les quelques rues du centre-ville, vous pourrez quitter Vaduz et quitter le Liechtenstein, avec le sentiment du devoir accompli. Ou plutôt celui d’avoir découvert un pays complètement atypique dans l’Europe de ce début de 21ème siècle…

Gouvernement du Liechtenstein à Vaduz

Gouvernement du Liechtenstein à Vaduz

Date du reportage : juillet 2011

Recherches qui ont permis de trouver cet article :

    quoi acheter au liechtenstein

Ludovic Bonnet

Journaliste indépendant et rédacteur web (né le 25/03/1984), après avoir découvert le métier au Dauphiné Libéré puis au Progrès. Voyageur débutant qui ne demande qu'à apprendre !

Laisser un commentaire