La croisière s’amuse… ou pas (2/6) – Barcelone

Fleuriste sur la Rambla

Visiter la plus « vibrante » des villes espagnoles en une journée relève du miracle. On ne parlera pas donc pas ici des soirées incroyables de Barcelone ou encore de son incontournable Sagrada Familia car il est impossible de découvrir la cité en quelques heures. Néanmoins, il est possible de s’imprégner un peu de la cité catalane en déambulant dans ses ruelles animées où se côtoient restaurants, magasins et maisons typiques…

La première question lorsque l’on débarque du bateau, c’est bien évidemment « Comment rejoindre le centre-ville ? » C’est, même, la question essentielle quand on ne connait ni la ville, ni la langue !
Bref pas de panique, soit vous optez pour l’excursion achetée dans le bateau, soit vous vous la jouez « baroudeur ». Enfin, le mot est peut-être légèrement exagéré !
Car le port de croisière n’est finalement pas si loin du centre. Pour les moins courageux, on conseille le taxi (il y en a partout à la descente du paquebot) ou la navette en bus (qu’on cherche encore dans le port…). Sinon, pourquoi ne pas tester la marche à pied ? Il faut compter environ une vingtaine de minutes pour rejoindre La Rambla, célèbre et emblématique avenue de Barcelone. Si vous choisissez cette dernière solution, vous trouverez des arrêts de bus un peu partout sur le parcours, en cas de fatigue…

Incontournable Rambla

Si vous n’y passez pas, c’est que vous avez décidé de le faire exprès car on ne voit qu’elle… Cette avenue, d’un peu moins de 2 kilomètres, fait la jonction entre le vieux port et la place de Catalogne, en plein centre de la ville. La remonter ou la descendre vous prendra déjà un peu de temps. Tout au long de cette avenue, levez la tête pour apercevoir des maisons typiques ou atypiques.

Arrêtez-vous un instant devant les échoppes des fleuristes (qui vendent aussi des graines en tout genre pour le potager), qui sont un bonheur pour les yeux et l’odorat… Faites une pause près des kiosques à journaux ou laissez-vous tenter par un maillot de foot de Lionel Messi, en bonne place chez tous les marchands ambulants… Surtout, n’hésitez pas à aller faire un tour du côté du marché de la Boqueria : charcuteries sèches qui pendent, fruits et légumes donnant des couleurs au lieu, poissons frais à perte de vue !

Attention, en revanche, aux restaurants qui proposent des tarifs plutôt élevés. Il vaut mieux s’engager dans les rues perpendiculaires à La Rambla pour dénicher des tapas et autres crèmes catalanes à des prix plus raisonnables.

Modernisme à la Gaudi

Une pincée de modernisme

Une fois la place de Catalogne en vue, un petit détour s’impose par le Passeig de Gràcia. On est désormais dans la ville moderne. Et c’est le long de cette avenue qu’on va pouvoir « dénicher » quatre constructions (fin XIXe, début XXe siècle) aussi célèbres que leurs architectes ! Aller à Barcelone et ne pas faire connaissance avec un certain Gaudi serait digne d’un sacrilège, que l’on apprécie le style ou non.

Alors, rien que pour les yeux, partez flâner dans cette rue pour apercevoir la Pedrera, la Casa Batllo, la casa Lleo Morera et la casa Amatller.

Une bonne dose d’histoire

Après en avoir pris plein les mirettes devant la démesure architecturale, vous pouvez remonter le temps dans le quartier gothique de la ville. Retour à l’histoire médiévale par excellence. Impossible de tout voir mais néanmoins une halte à la cathédrale Santa-Creu (XIIIème/XVème siècles), dédiée à Sainte-Eulalie, semble obligatoire.

Si l’intérieur de l’édifice est superbe, n’oubliez pas de vous rendre dans le cloître .. Dans ce havre de paix avec ses orangers, magnolias ou encore palmiers, on est seulement « troublé » par le va-et-vient des treize oies (ce nombre symbolise l’âge de Sainte-Eulalie lorsqu’elle a été martyrisée) qui se trouvent en son sein. En fin d’année, une crèche est aussi installée dans le cloître  Enfin, si vous n’êtes pas gagné par le vertige, allez admirer les toits de Barcelone en montant au sommet de la cathédrale… en plus c’est via un ascenseur !

Après avoir visité l’édifice, rien de tel que de partir en goguette dans les ruelles attenantes…

Un zeste de shopping

Tant qu’à être à Barcelone, autant profiter des innombrables magasins qui se dressent à chaque coin de rues ! Et ça tombe bien car, dans le quartier gothique, il y en a partout. Bien évidemment, on retrouve le « must » de la mode espagnole avec les Desigual ou autre Custo… A condition d’aimer le style. On n’oublie pas non plus l’indétrônable Zara pour les shopping-addicts. Toutes les grandes marques sont représentées, sans oublier les petites boutiques de créateurs, nombreuses dans la ville.

Pour les amateurs, Barcelone est également à la pointe en matière de design d’intérieur. En la matière, plusieurs enseignes ont pignon sur rue.

 

> NOTE

Dans le cadre de la croisière, un transfert du bateau au centre-ville vous en coutera 8 euros par adulte et 5 euros par enfant.

Si vous optez pour les excursions vendues sur le bateau, il faudra débourser entre 39 euros par adulte (27 par enfant) pour une visite de Montserrat et son monastère, sur les hauteurs de Barcelone, et 65 euros par adulte (46 euros par enfant) pour la découverte des chefs-d’oeuvre de Gaudi (sans les visites intérieures des bâtiments et sans le repas). Huit excursions sont disponibles pour découvrir Barcelone et les environs.

Si vous voulez vous débrouillez par vos propres moyens : un ticket de métro à l’unité coute 1,45 euro et une course de taxi en ville est à moins de 8 euros.

En ce qui concerne les restaurants, évitez les lieux hyper touristiques. Tentez plutôt votre chance dans les rues moins « bondées », notamment celles perpendiculaires à La Rambla (qui sont, en plus, très typiques). Plusieurs restaurants proposent des menus complets à 10-11 euros (vin et eau minérale compris). C’est notamment le cas au restaurant Victoria (sorte de petite cantine de quartier avec un service très sympa et simple) située Carrer Angels, à deux pas du musée d’art moderne.

Karine Wierzba

Journaliste au Progrès née le 16/11/1977. A une phobie de l'avion... mais se soigne !

2 commentaires

  1. Le marché de la Boqueria est superbe. C’est l’un de mes marchés préféré à Barcelone. Je connais Barcelone depuis 15 ans et un petit tour dans le marché de la Boqueria est un passage obligé. En plus, il est central, pas très loin de plaça Catalunya. Mes photos et infos sur mon blog voyage : http://www.onedayonetravel.com/nos-bons-plans-au-marche-de-la-boqueria-a-barcelone/

  2. Ping :Barcelone : la Sagrada familia en quête du temple idéal

Laisser un commentaire