Longs Courriers : retour sur 10 mois de voyage

Sarah et Manu en Corée du Nord

Un jour, la décision de partir est prise et quelques mois plus tard, nous mettons le pied dans un avion qui nous envoie direct à Moscou, où plusieurs épaisseurs de neige gelée encadre la piste d’atterrissage. C’est là que le voyage commence. Devant nous, près d’une année pour voir, apprendre, tenter de comprendre.

Le programme, on vous le résume en quelques mots-clés : hiver, anciennes (et actuelles) dictatures, Asie, bus de nuit, sac de couchage, photographies, jus de fruits, confiance, parties de yam et matchs de foot. Beaucoup de textes qui se composent, se perdent, s’envoient.

Et le temps passe. Nous revenons. Six mois plus tard, voici une interview qui s’arrête sur certains points et retrace notre route. En filigrane, on devine un peu de ce qui a changé pour de bon : nos liens, notre rapport à notre univers français.

Un tour du monde de Grenoble à Grenoble

Chose étrange, nous avons terminé notre voyage exactement où il a commencé, à Grenoble. Nous avons eu la folie de revenir dans le même quartier, entourés des mêmes gens. Et pourtant… Quelque chose à changé. Dès que nous lavons du linge, nous repensons à notre sac à dos dont les quelques t-shirts ne sentaient que rarement la lessive, et pourtant, nous étions plutôt propres. Ici, nous lavons souvent les vêtements quand nous ne savons pas quoi en faire. Ca fait réfléchir. Du voyage, on tire aussi une certaine sérénité. Lors d’une journée infusée de stress, d’un petit souci, d’une hésitation, on en vient toujours à penser : “mais puisqu’on a pu s’orienter à Pékin, qu’on a pu se faire comprendre de la police bolivienne, qu’on est entrés et sortis de Corée du Nord… Ca devrait bien se passer”. Ouf !

Le voyage, une nouvelle façon d’avancer

Est-ce qu’un voyage n’est qu’un pas de côté pour reprendre, plus tard, sa place dans le moule ? Parfois, quand on voit à quelle vitesse les anciennes habitudes reviennent, on a cette impression. A croire que l’évasion n’était qu’un rêve et que rien ne s’est vraiment passé. Mais je vois autour de nous, sur la Toile, tous ces gens qui intègrent le voyage dans leur vie. Tous ces gens qui partagent des informations, des témoignages, sur tous les espaces habitables (ou non) de notre planète. Le voyage devient alors un nouvel angle, une nouvelle façon d’avancer qui fait aujourd’hui complètement partie de notre quotidien.

En attendant d’autres départs, notre appétit d’informations et de récits relatifs au voyage continue à grandir. La meilleure adresse ? Caraporters, non ?

 

Sarah Lachhab

Journaliste autour du monde née le 01/12/1990. Formation : Licence d'histoire / lettres + Ecole de journalisme de Grenoble. Expérience pro : CDD au Dauphiné Libéré et à Grenews d'avril 2011 à juillet 2012, pigiste depuis. Intérêts : Le rock, la bouffe et les halls de gare.

Un commentaire

  1. Ping :Longs courriers, le blog voyage de Manu et Sarah

Laisser un commentaire