La Mayenne joue la carte du tourisme vert et original…

Chemins de halage en Mayenne

À 2 heures de Paris, entre la Normandie, la Bretagne et la Loire, la Mayenne se veut plus que jamais terre de tourisme vert. Préservée, encore méconnue, en plein développement, elle tire ses multiples charmes – entre-autres – de la rivière du même nom qui la traverse.

La Mayenne à pied, en bateau, à vélo ou à cheval

Si les abords de Laval depuis la route ne semblent pas particulièrement grisants, dès lors que l’on coupe le moteur, la Mayenne prend un tout autre visage.

Sa campagne préservée se révèle notamment depuis les anciens chemins de halage tout au long de la rivière. Ces chemins ont trouvé une nouvelle jeunesse, à travers le tourisme, que l’on préfère la randonnée pédestre, équestre ou à vélo.

Et pour ceux qui préféreraient le tourisme fluvial, là aussi, rien n’est impossible puisque vous pouvez louer des bateaux, pénichettes ou bien encore une toue traditionnelle comme on en trouve sur la Loire. L’avantage de cette dernière : elle ne nécessite pas forcément un permis bateau.

L’office de tourisme de Laval, ainsi que le site Mayenne Tourisme, seront vos meilleurs guides pour vous donner toutes les clés de votre séjour.

Le cyclo-tourisme, de plus en plus à la mode par son aspect tant sportif que ludique, se pratique très bien sur les chemins de halage de La Mayenne. Au départ de Laval, vous pourrez découvrir les paysages bucoliques de ce département en toute tranquillité. Les chemins de halage se prolongent jusqu’à l’Anjou sur 105 km !

Sur la route, vous pourrez vous restaurer dans divers petits établissements, restaurants étonnants, cafés charmants aux alentours des écluses, hôtels, gîtes et chambres d’hôtes etc. Vous y trouverez un ponton pour amarrer votre bateau, un parc à vélos, un pré pour votre monture ou tout simplement une bonne table et un bon lit pour vous reposer et reprendre des forces. Dans tous les cas, vous trouverez le sourire des Mayennais.

À noter que les chemins de halage qui bordent la rivière Mayenne sont aménagés pour les cyclistes, les cavaliers ou les piétons. Son dénivelé nul et la présence d’établissements (gîtes, cafés, restaurants, snacks…) permet à tous, petits et grands, de découvrir la région.

Un patrimoine et… du fromage !

Tout au long de votre découverte du département, vous vous rendrez compte de l’importance de cette rivière, au temps du halage, où les mariniers tiraient les gabares depuis la terre avec leurs chevaux ; vous verrez les écluses, incontournables pour les plaisanciers, puisqu’elles fonctionnent encore, et constituent des étapes tout le long de la Mayenne. À Menil, une petite attraction vous attend : le bac! Il fonctionne à la force des bras et permet aux randonneurs, piétons, cavaliers et cyclistes de traverser la rivière.

Côté patrimoine, ne passez pas à coté de Laval, ville d’art et d’histoire, qui comprend un château médiéval et de nombreuses ruelles parsemées de demeures d’époque Renaissance. Autres immanquables : la cité médiévale de Sainte-Suzanne, l’ancienne cité gallo-romaine de Jublains, Mayenne, ainsi que Lassay-les-Châteaux et Evron pour ne citer que celles-ci.

L’Histoire est présente tout au long de la Mayenne, puisque les randonneurs découvriront de nombreux moulins à eaux avec leur roue à aubes. Aujourd’hui le moulin de Chenillé-Changé est le seul à fonctionner encore à l’énergie hydraulique. Il produit encore de la farine à l’occasion.

Les visiteurs l’ignorent souvent, pourtant, la Mayenne est aussi une terre de tradition fromagère. Au XVIIe siècle, les moines Trappistes de l’Abbaye du Port du Salut à Entrammes, sur les bords de la Mayenne, fabriquaient leur fromage. C’est aussi dans ce département qu’est né le Camembert Bons Mayennais. Et puis, n’oublions pas non plus Chamois d’or, Chaussée aux moines, Vieux Pané, Saint-Paulin, Rouy, Babybel, Président, ou encore le numéro 1 mondial des produits laitiers : Lactalis !

Moulin à eau sur la Mayenne

Terre de tourisme traditionnel ou… insolite !

On l’a dit, la Mayenne a misé sur le tourisme. Oui, mais le tourisme pour toutes les envies ! Ainsi, les cavaliers trouveront en Mayenne une trentaine d’établissements existants sur le réseau d’itinéraire équestre. Les cyclistes ne seront pas laissés de côté, avec de nombreux hébergements labellisés « Accueil vélo ».

Et pour ceux qui souhaitent mettre un peu de piment au séjour, les hébergements insolites sont nombreux! Echologia, un site réhabilité écologiquement, propose 32 hébergements atypiques tels que des cabanes flottantes, cabanes de trappeur, tipis, yourtes etc.
Pour ceux qui préfèrent se cacher dans les arbres plutôt que de jouer aux Sioux, rien de mieux que les cabanes dans les arbres des Ecolodges ou le domaine des Vaulx à la Baconnière.

Pour les marins dans l’âme, le mieux reste encore de tester une toue traditionnelle, sorte de petite péniche en bois. L’avantage ? Pas besoin de permis bateau. Il est également possible de louer la toue pour une nuit sur l’eau ou à ponton, ou bien de l’emprunter quelques jours voire une semaine pour naviguer sur La Mayenne. Deux idées d’adresses : Toue Mayenne Navigation ou Yann Peres (contact@touemayenne.fr ou par téléphone au 02 43 12 35 24 ou 06 15 71 26 42).

Si l’esprit bohème vous tente, les roulottes du Moulin à Chenillé-Changé seront parfaitement indiquées.

Certaines écluses ont également été réaménagées en chambre d’hôtes et gîtes, une façon de dormir entre terre et eau. Et pour ceux qui préfèrent les nuits plus traditionnelles, le Parc Hôtel Château-Gontier, installé dans une ancienne demeure de maitre, vous ravira : le calme en pleine ville !

Enfin, comme la randonnée donne faim, du côté des bons plans, les Tables de la Mayenne regroupent les restaurateurs créatifs du département. Bref, la liste serait bien longue pour citer tous les bons plans du 5-3, tant les Mayennais font preuve d’imagination…

Laisser un commentaire