Quand Andorre met le cap sur la nature

Tobotronc à Naturlandia - Andorre

Longtemps uniquement considéré comme un paradis fiscal et un bon plan shopping, Andorre a décidé ces dernières années d’étoffer son image en s’ouvrant à un tourisme plus proche de la nature. La Principauté a par exemple créé plusieurs espaces en dix ans pour les amoureux de la nature, comme la station de Grandvalira en 2003 ou encore le parc animalier de Naturlandia en 2013.

Naturlandia, un parc de loisirs pour découvrir la faune locale

À partir de la capitale, il faut grimper via une longue route en lacets pour se rendre au parc de Naturlandia, LE parc d’aventures d’Andorre, situé dans le bois de la Rabassa, à Sant Julià de Lória. Naturlandia est l’un des principaux parcs des Pyrénées. Il accueille chaque année plusieurs dizaine de milliers visiteurs. Pour un adulte, il faut compter une vingtaine d’euros à l’entrée, en fonction de la période de l’année. Un peu moins pour les enfants (15 à 20 euros).

Ce site propose de nombreuses activités en plein air entre deux altitudes : au camp de base (1 600 mètres) et au « Camp de Neu  » (2 000 m). Au camp de base, on peut notamment emprunter le fameux « Tobotronc », le toboggan alpin le plus long du monde. Assis seul ou à deux dans un traîneau glissant sur des rails d’acier, vous êtes partis pour vivre une descente de 5,3 kilomètres entre les arbres de la forêt de la Rabassa. Virages serrés, vitesse, et sensations garantis !

Le parc propose aussi tous types d’activités de plein air pour petits et grands. Notamment sur une structure métallique imitant le bois, composée de 54 éléments différents (passerelles, échelles de cordes, etc.). Mais aussi un espace composé de jeux gonflables pour les enfants. Plus haut, vous pourrez également profiter à fond de la nature grâce à des excursions en raquettes, ski de fond ou motoneige pour découvrir les paysages magnifiques des Pyrénées.

Depuis juin 2013, Naturlandia est en outre devenu un parc animalier qui permet d’observer la faune et la flore des Pyrénées. Sur une surface de 18 ha, on y trouve, entre autres, trois ours bruns, des loups, des daims ainsi que de nombreuses espèces d’animaux. Toutes les zones seront équipées de miradors et de couloirs pour observer les animaux dans leur habitat naturel. Une nouveauté, symbole d’un nouveau virage touristique pour le pays.

Grandvalira, une des plus belles stations des Pyrénées

Pour les plus sportifs, Andorre possède aussi de très beaux endroits pour skier. À quelques kilomètres d’Andorre-la-Vieille (rien n’est jamais très loin de la capitale dans ce micropays), il ne faut pas manquer la station de Grandvalira. Elle compte 118 pistes de tous les niveaux, soit un total de 210 km skiables desservis par 64 remontées mécaniques.

Si vous aimez, les chiffres, je peux aussi vous dire que la station a fêté ses 10 ans en 2013, et qu’elle compte trois snowparks – dont un nocturne – pour pratiquer le freestyle et 6 écoles de ski et de snowboard avec 400 moniteurs. Elle possède aussi 1 013 canons à neige de dernière génération installés sur tout le domaine. Sur place, vous pourrez également participer à d’autres activités, comme des balades en motoneige et des sorties en chiens de traîneau à travers les paysages enneigés des Pyrénées. Pas mal non ?

Si vous doutez encore, dites-vous que la station est mondialement réputée et qu’elle a accueilli des compétitions sportives de premier ordre, comme la Coupe du monde de ski alpin ou la Coupe du monde de kilomètre lancé. En 2016, la station accueillera une nouvelle fois la Coupe du monde féminine de ski alpin.

De quoi donner un nouvel élan à la Principauté d’Andorre, qui a bien plus à offrir que des boutiques aux taxes avantageuses.

Xavier Alloy

Journaliste en PQR né le 14/12/1988. A posé le pied sur quatre continents et espère ne pas en rester là !

Un commentaire

  1. Ping :Costa Brava : le paradis des sports d’aventure | Caraporters

Laisser un commentaire