Slovaquie : music, baby !

Musique traditionnelle slovaque

Pour vous aider à mieux faire connaissance avec la Slovaquie, on vous a concocté une petite playlist locale dont vous nous direz des nouvelles.

On ne vous apprend rien : voyager, ce n’est pas uniquement visiter des châteaux à droite à gauche, ou vadrouiller du nord au sud. Non, c’est aussi se pencher sur les habitudes des locaux. Au détour d’un voyage en Slovaquie, on s’est intéressé à ce qui trainait dans leurs MP3.

Il faut bien l’avouer, la musique slovaque ne s’exporte pas tellement en France (ou alors, on a manqué quelque chose). Musicalement, en Europe de l’Est, c’est la Roumanie qui s’en sort le mieux à l’export en fabriquant des artistes low-cost dédiés à l’international. Souvenez-vous de O-Zone ou Inna.

Bref. Commençons par le commencement : NON, les Bratisla Boys, ce n’est pas de la musique slovaque. Le pays a pourtant ses artistes dont certains méritent le détour. Après, on aime ou on n’aime pas.

Rap en mode East Europe

Vous êtes branchés rap et vous voulez enrichir votre playlist des traditionnels Usher, Snoop Dogg et autre 50 Cent ? Ne bougez pas, on ce qu’il vous faut.

Voilà Rytmus, un équivalent slovaque d’Eminem. C’est bling-bling et c’est vulgaire. Clairement. Mais c’est en slovaque, donc vous pouvez l’écouter à fond dans votre voiture sans craindre les regards.

Rytmus – AKM (2012)

Celle-ci est un brin #NSFW. On vous recommande chaudement de ne pas la regarder dans l’open-space de votre boite.

Rytmus – Zlatokopky (2010)

La Slovaquie a son ska. Si si

Plutôt branchés ska ? Ouvrez grand les oreilles voici Polemic, un genre de Tryo local. On reconnait les rythmes, moins les paroles, mais ça s’écoute.

Polemic – Komplikovaná

Si vous aimez les mélanges genre Ska-Pop-Rock, Para devrait vous plaire. Le groupe, dont le nom peut se traduire par “vapeur”, existe depuis 1995 et compte 7 albums à son actif. Para, c’est en général smooth, parfois moins, mais c’est parfait pour dépayser vos potes en fin de soirée.

Abstinent (2009)

Si vous avez aimé Para, on vous a dégoté une petite playlist.

Hex, ou la musique dominicale

Allez, vous voulez chambouler votre playlist pop-rock et introduire un brin d’exotisme ? Voici Hex, un groupe pop-rock qui squatte ondes et bacs de là-bas depuis 1989. C’est franchement pas violent, mais idéal un dimanche après-midi.

Ty a Ja (2011)

Ked’ Sme Sami (2013)

Un peu de métal local ?

A ses débuts, Gladiátor est un groupe de métal, largement inspiré par Metallica et Sepultura. Le clip de la chanson ci-dessous, “Profitables losses”, a été le premier clip slovaque diffusé sur MTV, en 1992.

Depuis, le groupe a *un peu* changé. Voyez par vous-mêmes :

La Slovaquie fait aussi dans l’électronique

B-Complex est un DJ slovaque de drum and bass. C’est un peu la trouvaille du séjour, mais tout dépend de vos goûts, et de vos envies du moment. Mettez-vous donc ça dans les oreilles avant de partir en soirée : ambiance assurée.

Indétronable Elán

Enfin, comment parler de musique slovaque sans parler d’Elán ? De l’avis même des locaux, “il n’y a pas un Slovaque qui ne connaissent pas Elán”. C’est LE groupe mythique du pays qui écume les scènes depuis 1968 et est toujours capable de remplir des salles entières, en République Tchèque comme en Slovaquie. C’est un peu le Johnny Hallyday du coin : ça s’écoute pas souvent, mais tout le monde connait leurs chansons.

Voici notre sélection. Y’a du bon et du vieux, du jeune et du moins bon. Et un peu de WTF aussi.

Ulica (1982)

Osmy svetadiel (1981)

Opičák

Láska moja (2009)

Si vous avez bien aimé, et c’est votre droit le plus total, on a une playlist à vous conseiller ici.

Vous voyez qu’on est loin, mais très loin de ça (mais on vous la mets quand même, pour le plaisir) :

Geoffrey Bonnefoy

Journaliste numérique, blogueur et infatigable voyageur né le 08/02/1985. Fait dans l'hyperlocal et l'international, tavu.

Un commentaire

  1. Ping :La pop vietnamienne, tellement mièvre mais pourtant adulée - Caraporters

Laisser un commentaire